Association Laure Charpentier
logo
"COMMENT
JE VIS MON COMBAT CONTRE L'ALCOOL"
Par Nathalie




  

    

     Après six mois d’abstinence , je reste très fragile au niveau de l’alcool , mais j’ai fait un pas, un grand pas, et il faut que ça continue car si j’ai gagné « la bataille », je n’ai pas encore gagné la guerre .

     Tant que je ne pourrai me battre , je militerai à fond , car il faut que je reste en activité , que je bouge , que je me défonce physiquement . Je sais que j’aurai des moments de calme , parce que le corps n’est pas une machine , et aussi des moments de cafard . Il ne faut surtout pas que je reste inactive. L’abstinence est un combat permanent , mais c’est un changement de vie qui vaut la peine d’être vécu .

     Je sais que je ne suis pas parfaite , et je veux vivre tout simplement comme je pense que cela est le mieux pour moi .

     Je sais que malgré le froid, la pluie, la neige et toutes les intempéries à venir, je tiendrai bon , je resterai dans l’espérance et l’abstinence totale sans lesquelles rien n’est possible .

     Je n’ai pas choisi de vivre ici, entre la peur , les abandons, les salissures , les trahisons et souvent l’ennui , mais je m’en sortirai , je me le jure , et s’il le faut , je gravirai des montagnes , je franchirai des rivières et j’irai jusqu’au bout .

     Si je me sens renaître un peu dans ce nouveau monde , c’est quand même un monde rempli de pièges , de chutes , où les gens bien pensants nous attendent au tournant , afin de guetter nos fautes et parfois se réjouir de nos échecs , mais un monde où j’espère que l’alcool ne fera plus jamais partie de ma vie . Un monde où il faut réapprendre à vivre simplement avec de l’eau et oublier la bouteille . Un monde dans lequel je reste fragile , mais c’est normal , car c’est encore trop tôt , et je ne veux pas prendre de risques inutiles .

 

     Aujourd’hui, c’est mon combat , le mien, m’en sortir définitivement afin d’être plus forte pour pouvoir aider les autres , car j’ai trouvé mon truc : je sais dire NON .

Je crois sincèrement que Dieu a fait en sorte qu’avec l’aide d’une association , et particulièrement  avec Laure Charpentier , je peux m’en sortir, car toute seule, cela est impossible , même avec une grande volonté…

 

     Après avoir marché dans les ténèbres , la débauche , la déchéance , après avoir eu le dégoût de la vie et cette terrible envie de mourir , je me sens enfin remonter vers la lumière et me dire , au contraire : «  Mon Dieu , donnez-moi du temps pour faire tout ce que j’ai envie » , car je viens de trouver quelque chose de positif dans ma vie . Je vis un miracle , avec des réveils matinaux qui donnent l’envie de faire plein de choses , c’est mon retour à la vie , peut-être ma guérison …

               

6 mai 1995. 3H du matin . Nathalie . 28 ans .

                   

Page précédente Accueil